+ Spero Patronum +


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Dame Grise

Aller en bas 
AuteurMessage
La Dame Grise
Fantôme des Serdaigles

avatar

Nombre de messages : 8
Statut :
Gallions : 10
Date d'inscription : 27/02/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 17:26

Formulaire n°2

Nom, prénom :

Helena Serdaigle

Date de naissance :
L’Histoire elle-même l’a oubliée.

Votre texte RP :

- Non… Et c’est là le problème, justement… Etre ou ne pas être… To be or not to beIl y a un choix, une décision à prendre ! Et la noblesse…

La pâle figure s’interrompit en s’apercevant qu’elle ne s’entendait plus parler. Un bruit incroyable venait d’envahir la pièce. Elle crut qu’ils avaient recommencé ça, les guerres, les explosions, les tueries sans fin. Puis cela cessa, aussi vite, ça n’avait en réalité duré qu’un instant. Elle rouvrit ses yeux que l’horreur avait clos, et vit le petit homme boutonneux qui lui parlait l’instant précédent tourner les talons et détaler en criant des mots qu’elle ne parvint pas à entendre. Un autre élève passa en flèche à côté d’elle. Ce n’est qu’à cet instant qu’analysant la situation, Helena comprit qu’elle venait de se faire avoir. Elle aurait dû s’en douter, pourtant. Ces élèves ne lui avaient jamais paru bien intéressés par les belles lettres, ni par aucune discipline d’esprit, d’ailleurs. Mais quand ce garçon était venu lui poser une question sur Hamlet, son optimisme l’avait emporté. Oui, elle s’était encore fait avoir en beauté.

La vieille concierge lui avait demandé de surveiller son bureau pour la matinée, le temps qu’elle aille faire quelques courses. Helena avait bien-sûr accepté de lui rendre ce service, et s’était installée sur un fauteuil au moins aussi vieux dans le couloir près de la pièce. Elle avait récemment confisqué un grand nombre d’objets explosifs, et craignait que les élèves ne viennent les récupérer. Ce qu’ils avaient fait, ces rusés, et ils l’avaient distraite afin d’accéder au bureau où étaient entreposés les objets interdits. Elle songea amèrement que le garçon n’avait peut-être même jamais lu Shakespeare.

Mais il fallait pardonner à la jeunesse, n’est-ce pas ? Elle-même, il y a si longtemps. Elle commença à déambuler dans le couloir, doucement, et les souvenirs des temps anciens lui revinrent en mémoire. Ces beaux printemps auprès de sa mère, cette enfance douce, insouciante, studieuse aussi. Sa mère avait été son unique professeur, elle, encore reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes sorcières de tous les temps. Elle ne lui en voulait pas. Plus maintenant, tant d’années avaient passé, Rowena avait quitté ces lieux, léguant au monde des sorciers l’un de ses plus précieux trésors : Poudlard. Oui, Rowena était partie, et elle restait. Elle essaya de se souvenir de ce que c’était que d’être vivant… Un sentiment, peut-être… L’amour, elle ne le connaissait pas… Mais la haine, oh comme elle avait haï pourtant ! , la haine même lui était désormais étrangère, et sa vie d’autrefois la laissait maintenant songeuse. Pourquoi était-elle partie ainsi, ce soir-là, éclairée seulement par la sombre clarté de la lune ? Elle revoyait les arbres et leurs branches menaçantes qui avaient tenté de l’attraper, de l’étrangler, déchaînés par les sortilèges dont elle avait cru que sa mère était l’auteur. Maintenant, les images lui revenaient, mais elle n’étaient plus si effrayantes. Le temps leur avait imposé son masque de nacre, et la frayeur comme la colère ne pouvaient plus l’atteindre. Elle ne vivait pas, elle existait, se contentait de déambuler au milieu de tous ces enfants, ces jeunes idiots qui ne profitaient pas de ce somptueux trésor qui leur était offert. Comme elle aurait voulu, rien qu’un jour, rien qu’une heure, vivre à nouveau, prendre la place de n’importe lequel de ces jeunes ignorants !

Elle croyait sentir encore la caresse merveilleuse du diadème, ce joyau qu’elle avait dérobé, contre sa peau, et comme sa peau était douce alors, et comme le métal froid lui semblait agréable. Et pourtant, hélas, pourtant, sa peau n’était maintenant plus qu’un tas de sable, quelque part dans la forêt d’Albanie. Le meurtre lui-même lui revenait en mémoire. Oui, il l’avait tué, cet arrogant, cet homme détestable, le froid baron qui s’était enflammé de son amour pour elle. Elle méprisait l’amour, et elle le haïssait alors, lui aussi. Il l’avait tuée, et maintenant, la rancœur elle-même lui était inconnue. Elle lui en avait pourtant voulu, mais le temps a dans les cœurs l’effet d’un poison : aucune émotion, aucune colère, aucune passion ne lui résiste. Tel un serpent caché, lent et inattaquable, il avale doucement des proies impuissantes. Elle ne ressentait plus rien qu’un affreux vide. Elle passa devant une glace. Son reflet apparaissait à peine. Elle avait été belle, pourtant, si belle que son assassin s’était tué d’amour pour elle. Une triste histoire, aussi sanglante que les mains du Baron, encore parées de son propre sang.

Elle observa d’un air triste ses longs cheveux dont l’ancien éclat roux s’était changé en un gris terne. Sa figure fine, noble, et ses yeux verts si perçants semblaient usés par le temps qui pourtant ne lui avait pas laissé le temps de vieillir. Ainsi sont les morts, une pâle silhouette, à peine un souvenir de ce qu’ils furent jadis. Sa robe grise voletait, et on voyait encore sur sa peau les écorchures qu’elle s’était faites en fuyant dans la forêt. La plaie cependant, cette terrible marque rouge qui avait percé son sein était partie avec son corps, réduite à la poussière. « Car tu es poussière et tu retourneras à la poussière… » Comme elle s’était moquée autrefois des religieux et de leurs stupides sentences ! C’était pour cela aussi, à cause de sa stupide fierté qu’elle avait refusé de partir. Elle n’avait pas voulu accepter la mort, et elle restait maintenant là, ni vivante, ni réellement morte. Oui, c’était cela. Elle se contentait d’exister, elle n’était plus depuis longtemps, elle ne vivait plus.

Et même dans sa mort, des regrets l’accablaient. Elle avait toujours été silencieuse, n’avait jamais dit mot de sa vie ancienne. Mais un jour, elle avait cru trouver son semblable. Il était beau, fier, et il aimait comme elle la magie et ses effets sublimes. Si elle avait jamais aimé quelqu’un, c’était bien cet étrange jeune homme à qui elle avait raconté l’histoire de sa vie. Tom Jedusor. Oui, elle lui avait tout raconté, le diadème, la fuite, sa mort… Elle avait beau se dire qu’elle ne savait pas, elle ne pouvait oublier cette étrange prémonition qui l’avait saisie quand errant dans Poudlard elle avait vu Tom pour la première fois. Elle avait senti le danger, le meurtre en lui, et elle s’était dit que ce garçon là était de sa race. Même dans la mort, elle était restée arrogante, et ce vice seul, cette fierté jalouse, cette fureur sourde qui parfois la saisissait, était la seule émotion qui lui revînt désormais, le seul souvenir qui lui restait de sa vie passée.

Sans plus y penser, elle délaissa la garde que lui avait confiée la concierge. De toute manière, ils avaient ce qu’ils voulaient, pourquoi seraient-ils revenus ? Elle monta jusqu’à la salle des Serdaigle, contempla un instant la statue de sa mère. Non, elle n’avait plus de regrets, plus de haine, ni d’émotion. Un vieux fantôme déchiré, vestiges de temps qui ne sont plus.


Baguette :
Elle gît quelque part dans le désert d’Albanie. Elle était faite de bois blanc, et renfermait trois cheveux de sphinx.

Comment avez-vous connu le forum?:

Je suis ce qu’on pourrait appeler une revenante ^^… Je suis Maike, de l’ancien forum Renaissancia.

Poste désiré:
Fantôme de Serdaigle

Code règlement:
[VALIDE]


Dernière édition par La Dame Grise le Mer 27 Fév - 18:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirius Black


avatar

Féminin
Nombre de messages : 147
Age : 39
Localisation : Dans la cabane hurlante
Statut :
Année : 5 ème
Gallions : 00
Date d'inscription : 25/01/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 17:34

Bienvenue Ma Dame... ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harrypotterschool.heavenforum.com
Wina


avatar

Féminin
Nombre de messages : 711
Age : 25
Gallions : 00
Date d'inscription : 13/01/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 17:36

Bienvenue sur le fo' !
Fiche Validé

Je suis ravis de te retrouver = )
Bon je vais créé un nouveau rangs et groupe moi ><
En attendant je te met dans le personnel

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitpatronus.forums-actifs.net
La Dame Grise
Fantôme des Serdaigles

avatar

Nombre de messages : 8
Statut :
Gallions : 10
Date d'inscription : 27/02/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 17:38

Merci à toi, jeune homme!
Et merci Lily, je suis ravie de même d'être là (c'est dur, deux mois sans RPG)...^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 19:18

Bienvenue ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Tom Jedusor
Directeur des Serpentard + Professeur des Potions +

Directeur des Serpentard + Professeur des Potions +
avatar

Masculin
Nombre de messages : 236
Age : 24
Statut :
Année : 5 ème
Gallions : 55
Date d'inscription : 25/01/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 19:29

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame Grise   Mer 27 Fév - 22:05

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rémus Lupin


avatar

Féminin
Nombre de messages : 202
Age : 27
Statut :
Année : Cinquième
Gallions : 80
Date d'inscription : 17/01/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: La Dame Grise   Jeu 28 Fév - 21:28

Bienvenue Dame Grise !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.forum-actif.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Dame Grise   Ven 29 Fév - 9:04

Bienvenue !!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Dame Grise   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Dame Grise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dame Rouge contre Dame Grise [PV Ketsueki]
» La Dame Grise ( fantome ) [Validée par Samira]
» Compagnie Grise
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Liste compagnie grise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Spero Patronum + :: Ministère de la magie :: Recensement :: Fiche Accepté :: Fiches autres-
Sauter vers: