+ Spero Patronum +


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah l'amour !

Aller en bas 
AuteurMessage
Molly


avatar

Nombre de messages : 6
Statut :
Année : 7 ème
Gallions : 00
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Ah l'amour !   Ven 23 Mai - 21:44

Molly était assise sur une chaise, dans la salle commune en trains de travailler. Travailler ? pas si sur que sa vu la tête qu'elle faisait. Généralement, lorsqu'on utilise cette expressions c'est quand la personne fait la tête ou bien est triste. Mais actuellement, ce n'était aucunement le cas. Au contraire, un sourire béat s'étaler sur ses lèvres, son regard rêveur voguait dans le vide, et de longs soupire langoureux apparaissaient à intervalle régulière. Quel en était ce sa raison ? Arthur Weasley bien entendus ! Ce magnifique rouquins aux yeux bleus tout comme elle ne faisait que faire battre son cœur depuis quelques temps déjà. La gryffondor ne faisait plus que de rêver de son beau prince charmant. De plus, sa famille n'y verrait surement aucun inconvénient vu que, comme elle, il est de sangs pure. Il était parfait, enfin presque, sa passion pour les moldus ne faisaient que de l'exaspérer. Mais cela était passable. Elle aimerait avoir des enfants avec lui, plusieurs, des garçons et des filles, peut être des jumeaux avec un peu de chance. Ils formeraient une familles nombreuses et habiteraient tous à la campagne. Oh, pas dans le luxe, une maison, pas trop grande, avec un jolie jardin où des herbes folles pousseraient à leurs grès. Cela étaiat beaucoup plus agréable que son devoir qu'elle éatit entrains d'effectuer. mais à ses côter une voix ne cessait de l'appeler.

"Molly ! Molly..."
"Hum qu'es qu'il y a ?"
se décida t-elle de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ah l'amour !   Mer 28 Mai - 15:56

Stéphy avait descendu les escaliers qui menaient au dortoir des filles quatre à quatre. Elle venait de se rendre compte qu'elle avait perdu le bracelet qui lui avait été offert à sa naissance. Elle ne l'avait jamais quitté depuis... sauf pour le faire aggrandir bien sûr.
Elle était revenu de son cours préféré de Défense contre les forces du Mal, était monté dans sa chambre et... avait constaté qu'il n'était plus à son bras.

"Euh... excuse-moi de te déranger, c'est que j'ai perdu mon bracelet... et comme je l'avais en revenant des cours, je pensais qu'il devait être par là. Tu ne l'aurais pas vu?"


Stéphy n'avait jamais eu l'occasion de parler avec Molly. Il fallait dire qu'elle avait quatre ans de plus qu'elle. Ce n'était donc jamais venu à l'idée de Stéphy d'aller lui "taper la causette" afin de devenir son amie. Et puis, elle n'avait pas l'intention non plus de se battre avec une septième année. Et avec Picy, on était jamais sûre de rien.
Mais là, elle avait perdu son bracelet, et elle aurait bien aimé le retrouver. Et Mollly était la seule personne dans la salle commune...


Dernière édition par Stéphy Wulfric le Dim 1 Juin - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Molly


avatar

Nombre de messages : 6
Statut :
Année : 7 ème
Gallions : 00
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Ah l'amour !   Dim 1 Juin - 15:50

Molly, donc, leva la tête, sans quitter un instant son air enjoué, et son sourire béat. Arthur ? Etait-ce Arthur, peut-être ? Il ne devait pas être bien loin ! Et sans doute il ne pouvait se passer de sa présence. Elle, en tous les cas, il lui manquait à chaque instant. Elle écarquilla un peu les yeux, et secoua la tête pour revenir à la réalité. Non, ça n’était pas ce cher Mister Weasley, ce rouquin de ses rêves, mais une jeune fille, oui, jeune, plus jeune qu’elle. Que Molly ne connaissait que de vue. Pourtant, elle se faisait un devoir de connaître les noms de chaque élève de Gryffondor, et si le nom de celle-ci lui échappait, ce n’était que parce qu’elle avait en ce moment la tête totalement ailleurs. Sans se départir de son sourire, elle réfléchit un instant, puis le nom lui revint, et cela l’emplit sans qu’elle sache trop pourquoi d’une joie indicible. Elle se leva un peu de sa chaise, et s’exclama d’un ton enjoué :

- Stephy ! Salut ! Comment vas-tu ?

Elle l'entoura amicalement de ses bras., et lui fit la bise, avant de se dire que son affection était peut-être un peu déplacée. Mais elle était heureuse, plus qu’elle ne l’avait jamais été. Etait-ce interdit ? Elle fit cependant un effort pour se concentrer, et réagit enfin à la question de Stephy.

- Oh, un bracelet ! Non, je ne l’ai pas vu ! Il a peut-être glissé sous un mur ! Ou quelqu’un l’a déposé peut-être dans le dortoir des filles… On n’aurait pas idée d’aller le mettre chez les garçons, hein ?

Elle éclata d’un rire doux, et, se levant un peu brusquement de sa chaise, elle se mit à genou par terre pour regarder sous une vieille armoire si le bracelet ne s’y trouvait pas. Mais il n’y avait rien. Elle se releva, et dit, réfléchissant un peu.

- Peut-être aussi a-t-il été porté chez Rusard, c’est ce vieux rat qui s’occupe des objets trouvés, je crois. Mais je ne pense pas qu’on te l’ait volé, ça n’est pas le genre de la Maison. Si tu étais chez les Serpentards, je ne dirais pas, mais un Gryffondor ne ferait pas ça.

Elle se baissa à nouveau pour regarder sous un meuble, puis en se relevant, perplexe, elle s’adressa de nouveau à la jeune fille :

- Ca non, ils ne le feraient pas, je pense bien … Au fait, il est comment, ton bracelet ?

Elle fixa son regard sur Stephy, avec sur les lèvres un grand sourire amical, associé d’un air toutefois un peu ennuyé. C’est qu’elle sentait des changements dans l’air, ces derniers temps, des personnes se comportaient étrangement, et elle craignait un peu que Poudlard ne soit plus un lieu tout à fait sûr, et de ne pas pouvoir faire confiance à ceux qu’elle avait toujours considérés comme des gens honnêtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ah l'amour !   Dim 1 Juin - 21:19

Stéphy ouvrit des yeux ronds lorsque Molly l'enserra amicalement dans ses bras. Celle-ci n'en vit rien: elle était trop heureuse, et puis elle avait fait son regard étonné quasiment derrière la tête de la jeune fille. Elle avait de la poigne! Ou alors c'était sur le coup de l'étonnement.

(C'est sûrement ça!) pensa Stéphy. (Je m'y attendais pas faut dire...)

Molly bougeait dans tous les sens, on aurait dis un cognard! Aussi rapide et dynamique. Elle regarda plusieurs fois au sol: sans succès. Il ne lui restait plus qu'à fouiller tout Poudlard ou à aller chez Rusard. En effet, c'était une bonne idée! En espérant toutefois que ce ne soit pas un Serpentard qui avait mis la main dessus!

"Mon bracelet est en argent, avec une pierre au milieu, noire et blanche. Tu as raison, à Gryffondor, on a pas de voleurs. Mais à Serpentard... que des fourbes!" s'exclama Stéphy avec un grand sourire.

Elle jeta un oeil alentour: toujours rien. Son bracelet n'était pas revenu.

(A Serpentard, ce sont des gens bien... très bien...)

"Pas comme ces minables de Gryffondors!"

Une voix glaciale, empreinte de mépris, venait de résonner aux oreilles de Stéphy. Elle plaqua aussitôt sa main sur la bouche, adressant à Molly un regard gêné. Comment avait-elle put prendre la parole sans crier gare? A l'intérieur, Stéphy bouillonait.
Elle aurait aimé s'enfuir à toute vitesse, très loin d'ici. Au fond du parc, et même en lisière de la forêt interdite, où elle aurait put se débattre avec son démon intérieur tranquilement... mais ses jambes refusaient d'obéir. Elle restait là, impuissante.
Revenir en haut Aller en bas
Molly


avatar

Nombre de messages : 6
Statut :
Année : 7 ème
Gallions : 00
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Ah l'amour !   Sam 14 Juin - 14:25

Molly écouta attentivement la description que fit la jeune fille de son objet. En argent… Ah, ça avait de quoi attirer ces… Comme disait Stephy, ces fourbes de Serpentard… Non, Dieu merci, les Gryff n’étaient pas des voleurs. Un peu farceurs, parfois, un peu rêveurs, aussi, de beaux garçons rêveurs. Sacré Arthur. Un fou, assurément, lui et ses moldus. C’était une drôle d’idée, à vrai dire, d’aimer ainsi les moldus et Molly, bien élevée, et toute disposée à croire aux enseignements familiaux, avait eu au départ une certaine méfiance, voire de l’antipathie pour quelqu’un qui s’intéressait à des gens aussi étranges et aussi banaux que les moldus. Mais ce grain de folie, cette passion bizarre avait fini par la séduire. Et que peut une pauvre jeune fille, que pouvait la gentille Molly contre les flammes ravageuses de l’amour ? « C’est Vénus toute entière à sa proie attachée »… Bah, voilà qu’il déteignait sur elle, ce fichu Weasley, elle commençait à citer des auteurs moldus, elle aussi. Mon Dieu, il fallait sans doute qu’elle se reprenne. d’autant plus qu’après tout, peut-être qu’Arthur, lui, ne l’aimait pas. Et si ce garçon adorable ne partageait pas son amour ? Bah, on verrait bien. Elle secoua doucement la tête, et une parole étrange résonna soudain dans son esprit égaré.

- A Serpentard… Que des fourbes !

Là, elle était bien d’accord… Rien qu’à penser à ce petit morveux de Malefoy… Il se moquait tout le temps du pauvre Arthur, évidemment, ce petit prétentieux fier de son sang, incapable de comprendre. Celui-ci ne résistait pas toujours, et répondait parfois à ses attaques. Oh, elle saurait bien le calmer. Mais elle s’aperçut que son esprit de nouveau s’égarait, et que le problème de Stephy était parti bien loin de ses pensées. Le bracelet, le bracelet, le bracelet. Elle crut apercevoir quelque chose par terre, sous la table, et se baissa aussitôt. Mais ça n’était qu’un morceau de parchemin tombé à terre. Elle s’apprêtait toutefois à le ramasser, pour le mettre en évidence sur la table, quand elle entendit une voix étrange, glaciale, prononcer ces paroles choquantes :

- Pas comme ces minables de Gryffondors !

Etonnée, surprise, choquée, elle se redressa d’un bond. Las, son mouvement fut si violent qu’elle ne put éviter le rebord de la table, et se cogna brutalement.

- Aïe !

Elle jeta un regard effaré autour d’elle.

- Qui a dit ça ? Il y a un Serpentard introduit chez les Gryffondors ? Ah, quelle voix mauvaise c’était, une voix de Serpent siffleur, assurément. Il faut prévenir les préfets, le directeur… S’il y a un Serpentard ici, il risque d’avoir une sacrée punition !

Elle ne put retenir un sourire à cette pensée. Ca serait une sacrément bonne surprise ! Enfin, de toute façon, les Serpy n’étaient pas une menace, cette année, pour le peu de points qu’ils avaient… Elle se tourna soudain vers Stephy, réalisant ce que cela impliquait.

- Mais au fait, s’il y a un Serpentard infiltré dans la Salle Commune, c’est sans doute lui qui t’a volé ton bracelet ! Ah la saleté ! Le fourbe ! Ou plutôt la fourbe, ça avait l’air d’être une fille. Entrer chez les Gryffs, il peut trouver ça amusant, mais pour voler les objets d’innocents Gryffondors, c’est inacceptable !

Elle se redressa, l’air fier, conquérant, et déclama à la ronde :

- Eh bien, Miss Fourbasse, on se cache ? Même pas le courage de nous regarder en face ? Mais tu ne peux pas t’empêcher de te faire remarquer, hein ? Tu es tellement fière de toi que tu as besoin de nous narguer, du fond de ton abri, et de nous insulter ! Mais montre-toi donc, ose seulement venir à nous ! Fourbe ! Viens, nous nous battrons, et nous verrons si tu feras autant la fière ! Allez, comme tu ne dois pas être très douée en magie, je te laisse le choix : duel ou bataille de chiffonnier… Pas que j’apprécie trop cette seconde technique, mais je te laisse une chance de gagner !

Elle ne pouvait s’empêcher de sourire, à provoquer ainsi cette petite saleté qui osait pénétrer chez les Gryffs, pour les dépouiller impunément. Elle se tourna vers Stephy.

- Et tu es avec moi, hein, Steph ? On va le récupérer, ton bracelet, on va l’avoir, cette espèce de Chaporouge sournoise ! On l’aura !

Et, enthousiaste, elle se dirigea vers une armoire, qu’elle ouvrit assez brusquement. Le Serpentard, bien-sûr, n’y était pas. Elle s’apprêta à fouiller le reste de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ah l'amour !   Jeu 19 Juin - 15:34

Molly parlait... non, elle ne parlait pas, elle criait contre le Serpentard imaginaire, la voix glaciale qui s'était tantôt exprimé de la bouche de Stéphy. Elle sentait tout son être bouilloner. Picy était énervée, ce que disait Molly la titillait au plus profond d'elle. L'attrait de la bagarre lui donnait plus de forces... beaucoup plus que Stéphy en avait pour s'enfuir... ou pour simplement faire taire l'autre.
Molly lui posa une question. Il fallait qu'elle réponde... c'était ce qu'elle redoutait le plus depuis quelques minutes: avoir à parler. Elle devait lui dire qu'elle était avec elle, et faire croire à une colère contre un Serpentard imaginaire. Si elle ne disait rien, qu'allait penser Molly?

"Ferme là!"

La même voix glaciale résonna aux oreilles de Stéphy. Que faire? Ses jambes ne lui obéissaient toujours pas. Elle étai paralisées par la peur: personne ne devait jamais découvrir son secret.

(Je veux partiir! Je veux m'en aller loin...)

Stéphy pensait cela en boucle, espérant se redonner assez de courage pour laisser Molly en plan.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah l'amour !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah l'amour !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Spero Patronum + :: Poudlard [Rpg] :: Le château :: Cinquième étage :: Salles communes des Gryffondors-
Sauter vers: