+ Spero Patronum +


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un pudding détonnant [Intrigue]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du jeu


avatar

Nombre de messages : 10
Statut :
Gallions : 00
Date d'inscription : 05/02/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Un pudding détonnant [Intrigue]   Dim 1 Juin - 17:04

La soirée avançait, tranquille comme seuls savent l’être les soirs d’hiver à Poudlard. Le château sombrait lentement dans la léthargie nocturne, et les Maraudeurs eux-même s’étaient calmés : si l’on exceptait les quelques fan-clubs, ils n’avaient que très peu fait parler d’eux ces derniers temps.
C’était donc une belle soirée hivernale, et à l’heure du dîner, le plafond merveilleux de Poudlard reflétait la clarté étoilée d’un ciel sans nuage. La vie semblait devoir s’écouler toujours de la sorte, cours après cours, parsemée d’histoires assez minimes, vie à peine distraite par les quelques histoires de cœur qui seules pouvaient amener dans le château un peu d’agitation.
C’est ce soir-là que choisit un vent de discorde pour s’introduire dans l’école. C’est au dessert que se produit le curieux événement. Ce soir-là, on mangeait du pudding, événement assez rare. C’est que cette recette était la spécialité d’un elfe qui venait juste d’être employé, et qui devait ici faire la preuve de ses talents. Et quelle preuve ce fut !
Le pudding, en effet, n’était pas tout à fait normal. Il avait un goût un peu étrange, comme une saveur, très légère, de pain grillé, qui s’accompagnait d’un relent indéfinissable, comme un lointain parfum de charbon, qu’on aurait après tout pu expliquer par quelques minutes de cuisson superflues. Bien-sûr, ça n’était pas le cas.
C’est avec Narcissa que cela commençait. Sa part de gâteau avalée, sans se départir un instant de sa délicatesse et de sa grâce habituelles, la jeune Serpentard poussa un cri étouffé, et se tordit en deux. Peu de gens s’en soucièrent, croyant à une indigestion, ou à un événement mineur. Rares étaient ceux, en effet, qui se souciaient vraiment de ce qui pouvait arriver à l’orgueilleuse Sang-Pur. Ses voisins les plus proches, cependant, l’observèrent d’un air étonné. Narcissa, toujours pleine de retenue, n’était pas du genre à crier ainsi pour un rien. le cas devait être grave. En effet, elle se leva d’un bond, et son visage se tordit, en ce qui semblait être un rictus de douleur. On s’aperçut bien tôt qu’en réalité ses traits se modifiaient, se crispaient, s’épaississaient, et qu’elle n’était pas tombée à genou : c’étaient ses jambes qui rapetissaient à une allure invraisemblable. Puis ce fut le tour du ventre. Il s’arrondit, s’arrondit, jusqu’à faire exploser partiellement sa robe de sorcière bien taillée, qui fort heureusement se vit dans la foulée remplacée par le solide uniforme rouge et jaune (ö couleurs honnies) d’un nain des cavernes. Elle poussa bientôt un second cri, plus rauque, évidemment, en s’apercevant des changements qui venaient de se produire, et se dirigea en courant vers la porte. Hélas, ça n’était pas fini. Le pire restait même à venir. Car sur sa peau jadis si blanche, sur son menton autrefois si délicat, commençait d’apparaître une odieuse pilosité, et elle s’immobilisa, prise de stupeur, et sentant lui pousser la plus horrible des choses : une barbe ! Car, comme chacun le sait, les femmes nain ressemblent beaucoup aux hommes, et ce pour une raison simple : tout comme eux, elles portent une barbe. C’est ainsi que Narcissa Malefoy, la fleur de sa maison, la fierté de sa famille, la belle et digne jeune femme, se vit transformer en un être abject entre tous : un nain. Pleine de rage, de douleur, de surprise et d’incompréhension, elle quitta la pièce, les larmes aux yeux.
La plupart des élèves, étonnés par la scène, pensaient voir là une blague quelconque : il faut dire que Narcissa n’avait pas que des amis à Poudlard.
C’est alors qu’un autre cri s’éleva à la table de Gryffondor. Sirius Black, la coqueluche de toutes ces jeunes filles, l’élégant et beau garçon, se plia en deux, et accomplit une transformation assez semblable à celle de Narcissa. Et il ne devait pas être le dernier, comme en témoignèrent les exclamations qui retentirent à peine quelques secondes plus tard. C’est à peu près à ce moment que la panique commença d’envahir la Grande Salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ron Weasley
de vol + Directeur des Gryffondor +Intendant de Poudlard +

de vol + Directeur des Gryffondor +Intendant de Poudlard +
avatar

Masculin
Nombre de messages : 93
Age : 27
Localisation : Genève
Statut :
Gallions : 00
Date d'inscription : 26/05/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: Un pudding détonnant [Intrigue]   Dim 1 Juin - 17:26

Toute sommes faites, ce soir allait être un soir tranquille. Les élèves semblaient fatigué, plus à même de dormir plutôt qu'à faire la fête, et le temps assez froid laissait plus une personne à l'envie de rester au coin du feu que de se promener dans le château. Bah oui! Il n'est pas isolé, le gredin!
Le repas s'était déroulé dans un ton de discution tout a fait acceptable, la salle était tranquille...
Puis vint le pudding.
Ron, à sa nouvelle place à la table de professeur, observait les élèves tout en discutant de choses et d'autres avec ses collègues. Il surveillait tout particulièrement les Maraudeurs, qui avaient été calmes depuis trop longtemps, semblait-il, ainsi que ses parents. Comme c'était drôle de les voirs jeunes!
Puis vint le pudding. Heureuement pour Ron, bien qu'anglais de pure souche, c'était un plat qu'il n'appréciait que très peu, enfin... Disons les choses comme elles le sont: il détestait cela!
C'est pourquoi il s'empressa, alors que plusieurs élèves commencait à se transformer, de se lever de table, sans toucher à son pudding. Dans la tourmente qui commençait à se lever dans la grande salle, il réagit sur un coup de tête:

-Sonorus
-Tous les gryffondors atteints, suivez moi! Les autres, vous retournez dans la salle commune! Je viendrai vous prévenir quand ce sera réglé. Ne vous en faites pas. Suivez le (la) préfêt(e)!

Ron se dirigea alors à grand pas vers les élèves transformés, attrapant Sirius qui allait suivre le même exemple que Narcissa. Puis il fendit la foule en essayant de garder près de lui la plupart des nains de sa maison, qui commençaient à courir partout!

_________________


Merci Wina!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore


avatar

Nombre de messages : 2
Statut :
Gallions : 00
Date d'inscription : 25/01/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: Un pudding détonnant [Intrigue]   Lun 16 Juin - 12:45

Dumbledore, assis à la table des Professeurs, observait calmement ses ouailles, en dégustant son potage à l'oseille, parfumé au citron. Ah, ces elfes, ils étaient incontestablement très doués. Il faudrait qu'il demande lequel d'entre eux avait confectionné ce plat, pour lui demander la recette. Il s'imaginait assez bien, sa retraite prise, se confectionner de la soupe dans une jolie petite maison, isolée dans la campagne. Oui, il faudrait qu'il la lui demande. Vraiment sympathique, cette soupe. Assurément. Il réfléchissait ainsi, gentiment plongé dans ses pensées lointaines, quand il se produisit quelque chose d'étrange dans la Grande Salle. Il ressentit d'abord un souffle d emagie un peu étrange, inhabituelle, une magie qu'il connaissait peu. Les Maraudeurs avaient-ils trouvé un nouveau coup. Ce serait assurément impressionnant.
Des exclamations venues de la Table de Serpentard lui permirent de localiser la source de ce chahut, et de ses yeux pétillants d'intelligence, il analysa vite la cause de tout cela. Narcissa était en train de se transformer en... En quoi ? En nain ? Ca, c'était assez amusant, et au vu de la cible, il paraissait tout à fait plausible que les coupables soient les Maraudeurs. Cependant, un rapide regard en direction de ceux-ci lui montra qu'ils étaient aussi étonnés que tous les autres. De plus, la magie qui se jouait là lui semblait différente, elle ne ressemblait pas à celle d'un élève de cinquième année, si brillants que fussent les Maraudeurs.
Quand Sirius commença lui aussi à se transformer, il eut la confirmation de ce qu'il soupçonnait. Ce n'étaient assurément pas les Maraudeurs. mais alors, qui était le rsponsable. Pas un élève. Il jeta un regard soupçonneux aux professeurs, à Tom Jedusor, notamment, dont la magie était étrange, parfois, mais celui-ci se tenait gentiment dans son coin, et ne paraissait guère concerné par tout cela, voire même un peu embêté. Dumbledore s'était laissé dire qu'il appréciait assez Narcissa, et il n'aurait pas choisi de la transformer ainsi. Qu'est-ce qui pouvait bien rassembler ces deux élèves ? Quelle pouvait être la cause ? Leur famille ? Peu probable. Alors, la nourriture ? Un sortilège jeté sur la nourriture. Il s'perçut qu'ils comptaient parmi les seuls élèves à avoir dans la main une part de pudding entamée. Un sortilège dans le pudding ? L'idée était étrang,e mais pourquoi pas ? C'est alors que Ron Weasley, dans un élan d'excitation, prit la parole, en haussant le ton grâce à un Sonorus. les élèves commençaient à paniquer, ce que les paroles de Weasley n'amélioraient guère. Dumbledore, d'une voix aussi calme qu'à l'habitude, prit la parole, d'un ton un peu sec :


- Du calme, Monsieur Weasley.

Puis il haussa un peu la voix, et, obtenant aussitôt la silence, s'adressa aux élèves.

- Bien, ne vous inquiétez pas. Nous allons résoudre le problème. Ne touchez surtout plus à aucune nourriture, il est fort probable que le mal en provienne.

A ces mots, il vit quelques élèves recracher le pudding qu'ils avaient dans la bouche. Puis il se dirigea vers la porte, et, rattrapant Sirius, Narcissa, et d'autres élèves qui s'étaient transformés entre temps, il leur dit :

- Black, euh.. Black, enfin, Sirius, Narcissa et les autres, suivez-moi. Nous allons voir comment nous pouvons résoudre ce problème.

Ce disant, il partit en direction de l'infirmerie, attendant que les élèves lui emboîtent le pas. ce faisant, il ne put s'empêcher de remarquer que la barbe seyait fort bien à Narcissa. il se retint de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un pudding détonnant [Intrigue]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pudding détonnant [Intrigue]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ? halloween party
» ? intrigue oo5.
» Courtesy Plum Pudding ~ Une poupée de porcelaine
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Spero Patronum + :: Poudlard [Rpg] :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Grande Salle-
Sauter vers: