+ Spero Patronum +


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ondes ridées

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Ondes ridées   Dim 17 Fév - 23:37

Quelque chose l'avait alertée, elle n'aurait su dire quoi, mais il n'y avait pas de doute : c'était urgent.
Se levant subitement et saisissant sa cape qu'elle enfila à toute allure, elle ferma la porte de son bureau et dévala les escaliers, sentant sa masse capillaire flotter derrière elle et taper contre ses genoux lorsqu'elle s'arrêta face à une autre porte, celle donnant sur les jardins de Poudlard.
Elle reprit alors sa course et laissa son instinct la guider.
Bientôt, elle s'arrêta, sentant un contact mystérieux au niveau de son troisième oeil.
Oui, c'était là que le message lui serait donné.
Alors elle attendit, s'agenouilla par terre et serrant plus fort sa cape contre elle, car le vent apportait un air frais, inhabituel pour une journée d'été.
Elle eut l'impression d'attendre depuis des heures, mais la divination était un excellent moyen d'apprendre la patience.
C'est alors que les eaux du lac, d'où elle était au bord, se mirent à être ridées, et à onduler mystérieusement.
Ce n'était pas normal, et c'était donc ici qu'allait se jouer quelque chose d'important.
Un cri inhumain retentit, et la jeune professeur se boucha les oreilles de ses mains pour ne pas devenir sourde.
Quelque chose jaillit de l'eau. Une sirène, semblait-il. C'était rare.
Elle fit un effort indicible en enlevant sa cape, retirant ses mains de ses oreilles et mit un pied dans l'eau.
Puis le second.
La sirène l'invitait à la rejoindre pour lui délivrer son message.
Les yeux exhorbités comme lorsqu'elle était prise de visions, l'Irlandaise aux cheveux de feu entra dans l'eau, avança à une lenteur suspecte vers la créature qui se tenait au milieu du lac, et s'arrêta lorsqu'elle fut rentrée à mi-torse.
Quelque chose n'allait pas, encore une fois, mais elle n'aurait su dire quoi.
Et la sirène intensifia son attraction.
Au fur et à mesure que le message lui fut délivré, Aoife pâlit, son teint déjà diaphane virant au cadavérique.
Il fallait que cela cesse.
Elle se mit elle aussi à crier, de plus en plus fort et de plus en plus aigu.
Son propre cri devint bien plus que strident et semblait ne jamais vouloir ni cesser ni baisser de tonalité.
Au contraire, cela s'intensifiait.
Dans son côté conscient, son âme lui criait de revenir à la réalité, mais c'était impossible, malgré toute sa volonté.
Elle avait peur, comme jamais elle n'avait eu peur auparavant, aussi courageuse fut-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ewdina De la Roche du Lac
¤ Historienne ¤

¤ Historienne ¤
avatar

Nombre de messages : 1
Gallions : 00
Date d'inscription : 16/02/2008

Personnage
Parchemain:
MessageSujet: Re: Ondes ridées   Dim 24 Fév - 20:06

La jeune femme sortie en coup de vent de son appartement. Sa porte claqua et se ferma automatiquement grâce à un sortilège basique qu'elle avait mit au point. La jeune femme passa par le chaudron baveur pour aller du côter moldue, non sans saluer Tom le Barman. D'un signe de baguette, la sorcière appela le magicobus qui arriva.

"Poudlard si vous plait..."

D'un signe de tête le chauffeur lui indiqua qu'il avait compris et Ewdina lui donna les sous avant de s'assoir sur un siège mouvant. Elle était particulièrement existé, cela faisait trois ans qu'elle n'avait pas remis les pieds à Poudlard. Depuis le temps qu'elle souhaitait faire un livre sur Poudlard actuellement ! L'historienne avait été obligée d'aller demander l'autorisation à Deumbeuldore car le ministère ne ce bougeait aucunement à son grand désespoire. Le magicobus s'arrétat brutalement et elle compris qu'ils étaient arrivé. Elle remerçia d'un timide sourir le chauffeur avant de s'en aller en direction du majestueux chateaux. L'ancienne Poufssoufle trouva frt agréable le fait de pouvoir à noouveau se promener librement dans le parc.
Mais un cris strident arrétat brutalement sa rêverie. Cela venait du lac et la jeune femme terrifier courrut à toute vitesse en direction du lieu pour voir ce qui se passe. Une jeune femme était à moitié plongé dans l'eau avec devant elle une créature qui ressemblait fortement à un sirène. Toute deux criaient...Prenant son courage à deux mains, elle courrut dans l'eau et remontat la jeune femme.


"Silencio !" Lança t-elle à la créature inconnue, puis se dirigeant vers la jeune femme rousse. "Sourdiame..."

Le tons de la voix baissa brutalement, Ewdina inquiète la regardait. Elle prit un bout de bois et l'enflammas pour faire apparaitre un feu qui puisse réchauffe l'étrange professeur. Ewdina ne savait que faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ondes ridées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» Question sur la magie des ondes
» Recette du monde de Louis le galoups
» Entre soupçons et certitudes
» À fleur de peau [pv la fille aux cheveux roses]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Spero Patronum + :: Poudlard [Rpg] :: Le parc :: Le parc :: Le lac-
Sauter vers: